top of page
  • Aenergys

Rénovation énergétique : les évolutions de Ma Prime Rénov' pour 2024

Lundi 12 juin, les Ministres en charge de la Transition Ecologique, de la Transition Energétique et du Logement ont réuni les acteurs du bâtiment pour une réunion axée sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre dans le secteur.


A cette occasion, ils en ont profité pour annoncer les évolutions de MaPrimeRénov' afin d’accélérer et de simplifier la rénovation énergétique des logements. Ainsi, le dispositif d'aides est réorganisé autour de deux piliers : efficacité et performance.


Pilier Performance : la rénovation performante massifiée


Ce nouveau pilier “performance” de MaPrimeRénov’ financera les rénovations performantes avec des barèmes renforcés pour les ménages les plus modestes. Le but est d’obtenir un reste à charge minimal pour les particuliers qui en ont le plus besoin.


L'objectif de ce nouveau dispositif est d'arriver à 200 000 rénovations d’ampleur en 2024, contre 90 000 aujourd’hui environ.

Ces rénovations importantes devront obligatoirement être associées à Mon Accompagnateur Rénov’. Cet accompagnement sera entièrement gratuit pour les ménages aux revenus très modestes.


Une enveloppe de 300 millions d’euros est prévue par le gouvernement pour financer cette aide, via un programme CEE sur 2 à 3 ans. Ce sont donc les obligés des certificats d'économie d'énergie qui supporteront ces dépenses.


Le coût de la mission Accompagnateur Rénov' sera plafonné à 2000 €TTC, avec un taux de prise en charge progressif :

  • 20% pour les ménages aux revenus supérieurs

  • 40% pour les ménages aux revenus intermédiaires

  • 80% pour les ménages aux revenus modestes

  • 100% pour les ménages aux revenus très modestes

Pilier Efficacité : décarbonation maximale


Le pilier “efficacité” permettra de poursuivre les aides MaPrimeRénov pour les changements de chaudière et les petits bouquets de travaux combinant des gestes d’isolation et d’équipement de chauffage décarboné.


Le but est clairement de favoriser les équipements de chauffage à énergie renouvelable comme les pompes à chaleur, tout en se débarrassant progressivement des énergies fossiles. Les acteurs de la filière gazière se mobilisent pour éviter la sortie de la chaudière gaz de la rénovation.


Ces actions sont encore en consultation, et jusqu'au 28 juillet. A suivre donc.

Kommentare


bottom of page