top of page
  • Aenergys

La chaudière à gaz

Même si les chaudières gaz ne peuvent plus être installées dans des constructions neuves, elles sont toujours autorisées en rénovation et en remplacement d'une ancienne chaudière moins performante.


Le choix d'une chaudière à gaz dépend de plusieurs facteurs tels que la taille de votre maison, le nombre de personnes qui y vivent, le niveau d'isolation de votre maison, vos besoins en eau chaude sanitaire et votre budget. Voici quelques éléments à prendre en compte pour bien choisir votre chaudière à gaz :

  1. Type de chaudière à gaz : Il existe différents types de chaudières à gaz, notamment les chaudières à condensation et les chaudières basse température. Les chaudières à condensation sont les plus efficaces, car elles récupèrent la chaleur des gaz d'échappement et la réutilisent pour chauffer l'eau de votre système de chauffage. Ces chaudières sont parfois dites à Très Haute Performance Énergétique (THPE ou HPE), en raison du rendement élevé qu’elles proposent.

  2. Puissance de la chaudière à gaz : La puissance de la chaudière à gaz doit être adaptée à la taille de votre maison et à vos besoins en chauffage. Une chaudière surdimensionnée peut être coûteuse et inefficace, tandis qu'une chaudière sous-dimensionnée peut ne pas fournir suffisamment de chaleur pour chauffer votre maison de manière adéquate. En général, pour chauffer une maison de 120 m², il faut une chaudière à condensation d'une puissance de 15 à 25 kW.

  3. Efficacité énergétique : Il est important de choisir une chaudière à gaz avec un rendement élevé pour réduire votre consommation d'énergie et vos factures de gaz. Les chaudières à gaz à condensation ont généralement un rendement énergétique supérieur à 100%.

  4. Coût : Le coût d'achat, d'installation et d'entretien de la chaudière à gaz est un facteur important à prendre en compte dans votre choix, car il est compris entre 4000 et 6000 €. A savoir : vous pouvez réaliser des économies de l'ordre de 20 à 30 % en remplaçant votre ancienne chaudière par une chaudière gaz à condensation.


Enfin, il existe encore quelques aides pour financer l'installation d'une chaudière à gaz, mais depuis le 1er janvier 2023, la chaudière à condensation n'est plus éligible à MaPrimeRénov’.

Toutefois, les équipements au gaz permettent encore de bénéficier des dispositifs suivant :

  • MaPrimeRénov’ Sérénité, dans le cadre d’un bouquet de travaux de rénovation énergétique ;

  • L’éco-prêt à taux zéro, qui permet de bénéficier d’un emprunt à taux nul ;

  • Les certificats d’économies d’énergie (CEE), accordés pour le remplacement d’un ancien système de chauffage par un plus performant ;

  • Le taux de TVA réduit à 5,5 % pour une chaudière à condensation et 10 % pour une chaudière basse température.


Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page